Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
dodo

Acceptons la désinformation !!

15 Février 2018 , Rédigé par dodo

Lorsqu'ils ont bombardé l'Irak, l'Afghanistan, le Pakistan, la Somalie et le Yémen, je n'ai rien dit, je ne suis pas un terroriste.

Lorsqu'ils ont bombardé la Yougoslavie, la Libye et la Côte d'ivoire pour des raisons « humanitaires » je n'ai rien dit, cela avait l'air d'être une bonne raison.

Lorsqu'ils ont décidé que les graines OGM devaient doubler les récoltes et qu'on devait en semer partout, je n'ai rien dit, c'est sûrement pour le bien de tous.

Lorsqu'ils ont dit qu'il fallait étendre plus d'engrais, plus de pesticide sur les fourrages et donner plus d'antibiotiques et de faine animale au bêtail, je n'ai rien dit, je ne suis pas paysan.

Lorsqu'ils ont dit d'arrêter de faire pousser des jardins et des herbes médicinales je n'ai rien dit, j'habite en ville et j'achéte ma bouffe au supermarché.

Lorsqu'ils ont dit que toutes les maladies qu'on attrape viennent de notre génétique et non des additifs et autres saloperies qu'ils ajoutent dans notre nourriture, je n'ai rien dit, je ne suis pas nutritioniste.

Lorsqu'ils ont dit qu'il fallait prendre des médicaments de plus en plus forts pour combattre des maladies de plus en plus infectieuses, je n'ai rien dit, je ne suis pas pharmacien.

Lorsqu'ils ont décidé de nous vacciner massivement pour une épidémie inexistante de grippe je n'ai rien dit, je ne suis pas médecin.

Lorsqu'ils ont annoncé que fumer peut nuire aux spermatozoïdes, je n'ai rien dit, à 6 euros le paquet, j'avais déjà mal aux couilles.

Lorsqu'ils ont décidé de faire l'Europe malgré un référendum populaire qui disait massivement non, je n'ai rien dit, je ne suis pas un juriste.

Lorsqu'ils ont décidé que je payerai plus d'impôts qu'une personne qui gagne 80 fois mon salaire, je n'ai rien dit, je ne suis pas un économiste.

Lorsqu'ils ont dit qu'il fallait se serrer encore la ceinture pour repayer des trous financiers crées par des banques qui ont joué de l'argent qui n'était pas eux à la loterie de la Bourse mondiale, je n'ai rien dit, je ne suis pas comptable.

Lorsqu'ils ont décidé de faire tout le contraire une fois élu de ce qu'ils ont promis pour se faire élire, je n'ai rien dit, je ne suis pas politicien.

Lorsqu'ils ont décidé de nous ficher dans des dizaines de banques de données , je n'ai rien dit, je n'ai rien à me reprocher.

Quand ils ont annoncé que le Taser était sans danger, je n'ai rien dit, je me suis dit que le courant passerait mieux entre la jeunesse et les forces de l'ordre.

Lorsqu'ils ont dit qu'il fallait contrôler encore plus internet, je n'ai rien dit, je ne suis pas un hacker.

Lorsqu'ils ont décidé de faire des rafles en pleine rue pour vérifier des papiers d'identité, je n'ai rien dit, je suis d'ici.

Lorsqu'ils ont dit que c'était notre faute si il y avait un réchauffement climatique mondial je n'ai rien dit, je ne suis pas un scientifique.

Lorsqu'ils ont dit que les radiations des tests d'explosion nucléaires et les incidents nucléaires civils n'occasionnaient aucune retombée radioactive sur notre pays je n'ai rien dit, je ne suis pas météorologiste.

Lorsqu'ils ont pollué tous les océans avec leur pétrole, leur Corexit, leur radioactivité, leur plastique , leurs poubelles, et empoisonné toute la chaîne alimentaire des poissons je n'ai rien dit, je ne suis pas océanographe.

Lorsqu'ils ont dit qu'il n'y avait aucun danger à se coller un téléphone mobile à l'oreille et à baigner dans une soupe d'ondes émises par des milliers d'antenne, je n'ai rien dit, je trouvais ça tripant de pouvoir parler à quelqu'un tout le temps.

Lorsqu'ils ont décidé de couper l'info sur l'actualité internationale à la TV pour du People, je n'ai rien dit, j'aime le foot et les seins nus.

Lorsqu'ils ont dit qu'il fallait être plus productif pour moins de salaire et bosser plus longtemps dans ma vie pour une retraite qui n'existerait plus , je n'ai rien dit, je travaillais à deux emplois pour essayer de survivre.

Lorsqu'ils ont dit que la Terre était en surpopulation, je n'ai rien dit, j'étais enfin mort, le cerveau fondu par une vie passée à stresser entre la pauvreté et mon boulot pour des entreprises qui m'ont finalement jeté avant d'avoir à payer ma retraite, nourri aux anti-dépresseurs pour tenir le coup et combattre mes insomnies, bourré d'OGM , d'additifs alimentaires ce qui a rallongé la liste de médicaments à prendre que j'ai noyé dans des apéros en regardant mon match de foot à la télévision, sans questionnement sur ma place dans la Vie et mon rôle dans la société.


Mais mes enfants, eux, ont peut être quelque chose à dire ?

Lire la suite

politic bourge et crétinisme!!

14 Février 2018 , Rédigé par dodo

L'OGRE CAPITALISTE N'EN A JAMAIS ASSEZ !

"Les dieux ont toujours soif,
"N'en n'ont jamais assez
"Et c'est la mort, la mort toujours recommencée"
(Brassens, "Mourir pour des idées")

La société libérale est un triste abattoir des plus faibles. Les politiques d'austérité à vie plongent le Peuple dans la misère. Supprimant les augmentations généralisées de salaire, des centaines de milliers d'emplois chaque année. L'Etat redistributeur a été raclé jusqu'à l'os. Et personne ne moufte devant la paupérisation croissante et à venir de la société française. Tandis qu'une poignée d'ultra riches s'enrichit encore et encore. Voilà ce qu'il faut dire aux gens ordinaires qui ne le savent pas.....

S'occuper du Peuple, de son frigo vide à compter du 12 du mois, son incapacité à se payer du chauffage pour l'hiver devrait être la préoccupation numéro une de la France Insoumise. Ce n'est hélas pas le cas, comme le montre les derniers sujets traités par JLM : voir son mur officiel et son mur à 1 million de followers.

JLM n'est pas un gourou, et nous, nous ne sommes pas des enfants déficients à sa remorque intellectuelle. Ce n'est pas à Mélenchon de décider tout seul du positionnement politique de la France insoumise représentant presque 20% des électeurs. Nous avons le droit et le devoir de critiquer la ligne actuelle fondée sur l'action et les dires des seuls députés de la FI, qui ne font aucune analyse sur la paupérisation croissante de la société française, résultat de la stratégie de la féroce bourgeoisie. Alain Badiou écrit en ce sens : "je ne veux pas donner ma bénédiction aveugle à ce genre d'équipée parlementaire" (cf Éloge de la politique). Moi non plus, je pense que JLM devrait défendre une ligne plus sociale, avec l'ensemble des militants de la FI. Et ne pas réduire la FI à son seul groupe parlementaire, qui n'a pas un discours lutte des classes.

A nous de nous battre de toutes nos forces, pour faire advenir une société où chacun aura une vie décente et un avenir meilleur. J'avais rédigé un projet de livret sur la lutte contre la pauvreté, avec de nombreuses propositions concrètes, que la direction de la FI peu intéressée à la question a mis aussitôt à la poubelle. Notre programme "L'avenir en commun" propose notamment de créer des millions d'empois dans le secteur non marchand et de doubler le montant des minimas sociaux. Mais qui en parle aujourd'hui parmi les dirigeants de la FI.... ? Je le maintiens : contre le projet de la Bourgeoisie de faire de nous tous des pauvres, seul un corps d'idées est de nature à enrayer son projet : LA QUESTION SOCIALE D'ABORD...!

Lire la suite