Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
dodo

politic bourge et crétinisme!!

14 Février 2018 , Rédigé par dodo

L'OGRE CAPITALISTE N'EN A JAMAIS ASSEZ !

"Les dieux ont toujours soif,
"N'en n'ont jamais assez
"Et c'est la mort, la mort toujours recommencée"
(Brassens, "Mourir pour des idées")

La société libérale est un triste abattoir des plus faibles. Les politiques d'austérité à vie plongent le Peuple dans la misère. Supprimant les augmentations généralisées de salaire, des centaines de milliers d'emplois chaque année. L'Etat redistributeur a été raclé jusqu'à l'os. Et personne ne moufte devant la paupérisation croissante et à venir de la société française. Tandis qu'une poignée d'ultra riches s'enrichit encore et encore. Voilà ce qu'il faut dire aux gens ordinaires qui ne le savent pas.....

S'occuper du Peuple, de son frigo vide à compter du 12 du mois, son incapacité à se payer du chauffage pour l'hiver devrait être la préoccupation numéro une de la France Insoumise. Ce n'est hélas pas le cas, comme le montre les derniers sujets traités par JLM : voir son mur officiel et son mur à 1 million de followers.

JLM n'est pas un gourou, et nous, nous ne sommes pas des enfants déficients à sa remorque intellectuelle. Ce n'est pas à Mélenchon de décider tout seul du positionnement politique de la France insoumise représentant presque 20% des électeurs. Nous avons le droit et le devoir de critiquer la ligne actuelle fondée sur l'action et les dires des seuls députés de la FI, qui ne font aucune analyse sur la paupérisation croissante de la société française, résultat de la stratégie de la féroce bourgeoisie. Alain Badiou écrit en ce sens : "je ne veux pas donner ma bénédiction aveugle à ce genre d'équipée parlementaire" (cf Éloge de la politique). Moi non plus, je pense que JLM devrait défendre une ligne plus sociale, avec l'ensemble des militants de la FI. Et ne pas réduire la FI à son seul groupe parlementaire, qui n'a pas un discours lutte des classes.

A nous de nous battre de toutes nos forces, pour faire advenir une société où chacun aura une vie décente et un avenir meilleur. J'avais rédigé un projet de livret sur la lutte contre la pauvreté, avec de nombreuses propositions concrètes, que la direction de la FI peu intéressée à la question a mis aussitôt à la poubelle. Notre programme "L'avenir en commun" propose notamment de créer des millions d'empois dans le secteur non marchand et de doubler le montant des minimas sociaux. Mais qui en parle aujourd'hui parmi les dirigeants de la FI.... ? Je le maintiens : contre le projet de la Bourgeoisie de faire de nous tous des pauvres, seul un corps d'idées est de nature à enrayer son projet : LA QUESTION SOCIALE D'ABORD...!

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article